Une piste : améliorer les compétences orales en interaction des élèves

Une réflexion autour de pistes qui s’appuient sur le numérique, dont POD et l’ENT, pour faciliter médiation et verbalisation afin de faire progresser des élèves de 4ème et de 3ème qui travaillent ensemble dans un Atelier Débats.

Cette contribution est proposée par Morgane Le Saux, professeure d’anglais et formatrice académique.

La professeure expérimente pour la première fois un Atelier Débats associant élèves de 4ème et de 3ème. Le projet est mené avec des élèves volontaires ayant des compétences orales hétérogènes qui sont accentuées par la différence de niveau.

La problématique

De nombreuses questions ont émergé dès la mise en place de l’Atelier : les élèves de 4ème ou de 3ème plus effacés à l’oral vont-ils progresser aux côtés d’élèves de 3ème plus à l’aise dans cette activité ? Seront-ils impressionnés ? Vont-ils trouver leur place ? Vont-ils oser parler ? Les « pairs experts » vont-ils s’investir dans un groupe hétérogène et aider à la compréhension mutuelle en devenant médiateurs ? Comment faire progresser tous les élèves et chaque élève ?

La démarche

Les premières observations ont rapidement montré que les élèves de 4ème ayant une maîtrise plus fragile des compétences d’interaction orale se retrouvaient en difficulté lors du travail de groupe pour préparer arguments et exemples ainsi que lors des débats. Afin de les mettre en confiance et qu’ils puissent progresser, ce petit groupe d’élèves a travaillé en parallèle avec l’assistante de langue une fois sur deux. En formant deux équipes homogènes, ces élèves qui sont très volontaires se sont sentis plus à l’aise en ayant davantage de temps pour réfléchir lors des prises de parole. Ils ont ainsi progressé, pris de l’assurance et ils ont pu se rendre compte qu’ils étaient capables de débattre.

En reformant des équipes hétérogènes, il a semblé nécessaire à tous de réfléchir de manière collective aux stratégies à mettre en place. Afin de faciliter cette réflexion, l’enseignante a déposé sur POD une dizaine de débats, certains films montrant des équipes homogènes et d’autres des équipes hétérogènes. (Pour rappel, il est nécessaire d’obtenir l’autorisation écrite de l’élève et de ses responsables légaux pour publier un enregistrement audio ou vidéo sur POD) :

Lors d’une séance en salle informatique, les élèves ont visionné un ou plusieurs débats, seuls ou en binôme. Ils ont listé les points positifs mais aussi ce qui pourrait être amélioré. Pour une mise en commun efficace, les élèves ont complété un Mur Collaboratif sur l’ENT (guide : Comment créer un mur collaboratif sur l’ENT ?). Ce travail a permis à chacun de réfléchir aux progrès possibles, individuels mais aussi collectifs en collaborant au moyen d’outils numériques (Cadre de Référence des Compétences Numériques : "Interagir", "Collaborer").

Cette activité a également permis de mettre en avant l’importance de la médiation entre pairs : les élèves ont noté que leurs camarades les moins à l’aise osaient parler s’ils pouvaient compter sur un membre de leur équipe, prêt à corriger une « mauvaise » prononciation qui empêcherait la compréhension ou capable de reformuler un propos peu ou pas compris. Nous retrouvons ici un aspect de la médiation entre pairs : « la médiation implique nécessairement une forme de décentrement, d’ouverture d’esprit et d’empathie par rapport à l’autre : en tant que médiateur, on exprime la pensée des autres, non la sienne. La médiation repose donc sur la capacité à écouter l’autre, à le prendre en compte et à le comprendre. » Dans le cadre d’un débat, un élève peut « faciliter la compréhension et établir une communication réussie entre des personnes aux profils différents. » (Source : https://eduscol.education.fr/document/25888/download)

Quelques exemples modestes de médiation, ont été repérés par les élèves lors de l’activité.

(D’autres débats sont disponibles à cette adresse : https://pod.ac-normandie.fr/college-barbey-daurevilly/debats-citoyens-en-anglais/)

Des élèves sont ainsi capables de reformuler des arguments donnés par un co-équipier ou même par un élève de l’équipe adverse. Ces élèves utilisent des expressions comme « Do you mean… ? », « He means… », « I think he wants to say… ». Ils se rendent compte que les autres élèves ne comprennent pas l’argument et réagissent rapidement pour faciliter la compréhension de tous et la communication. D’autres élèves répètent un argument en corrigeant une prononciation erronée ou encore développent un argument pour le rendre plus clair.

Un premier bilan

L’enseignante constate que l’hébergement des vidéos sur POD a facilité la mise en place des activités réflexives en classe. Cela a permis aux élèves de prendre du recul sur leurs propres productions et sur celles de leurs camarades. Ils ont ainsi pu établir une liste de critères de réussite, ce qui va leur permettre d’avoir des objectifs de progrès à la fois individuels mais aussi collectifs, de progressivement prendre part aux échanges post-débats, voire même d’intégrer un jury lors de rencontres amicales. Les élèves ont également pu noter les progrès déjà accomplis, même s’ils ne sont pas linéaires.

D’autres avantages de l’utilisation de POD

D’autre part, l’enseignante note que déposer des productions sur POD permet de valoriser le travail des élèves et de mettre à leur disposition des supports qui peuvent être utilisés lors de l’oral du DNB. Le professeure cite l’exemple de trois élèves de son collège qui, l’an dernier, ont choisi d’analyser leur investissement dans l’Atelier Débats pendant leur soutenance. Ces élèves se sont exprimés en anglais pendant une partie de l’oral et une partie de l’entretien. Ils ont utilisé avec pertinence les vidéos déposées sur POD en choisissant des moments-clés qui venaient appuyer, illustrer ou expliciter leurs propos.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)